Publié le jeudi 11 juin 2020 à 15h29

Espaces verts, confinement et déconfinement : quelles conséquences ?

  • 20200608-espacesverts-actupetit-8504
Nous l’avons tous constaté les semaines passées, la nature a repris ses droits et ses envies. Conséquence du confinement, l’organisation et le fonctionnement du service des espaces verts ont été totalement modifiés. Petit tour du paysage montois avec Marc Chevalier, Responsable du Service des Espaces Verts et de l’Environnement.

Quelles ont été les activités conservées pendant le confinement ?
Plusieurs missions devaient être maintenues et notamment la taille de tout ce qui pouvait avoir des impacts sur la sécurité des citoyens, mais aussi la production des plantes dans nos serres et pépinières, que ce soit pour l’arrosage et le rempotage. Les pelouses des stades nécessitaient aussi une attention particulière pour être conservées.

Quelles sont les conséquences du confinement ?
À court terme, l’esthétique de notre commune a été bouleversée, avec par exemple davantage d’herbes folles, la pousse des pelouses ou certaines plantes qui ont grillé. Du retard a été pris et nous devons redoubler d’efforts en ce moment. Il y a aura inévitablement un décalage dans la croissance de certaines plantations que nous réalisons maintenant, notamment dans les massifs. Il y a 1 mois de retard.
Les conséquences seront présentes pendant plusieurs années. Des plantes indésirables ont produit des graines, que l’on retrouvera l’année prochaine, et des tailles ont dû être reportées à 2021 car ce n’est plus la saison, dans la limite bien sûr de la préservation de la sécurité et de la visibilité.
Nous continuons d’appliquer une gestion différenciée des espaces, selon leurs usages. Nous laissons parfois une libre expression de la nature, et dans certains lieux nous contrôlons davantage.
D’ailleurs, cette crise aura montré toute l’importance de notre service et du travail des agents communaux.

Qu’en est-il à ce propos des embauches des saisonniers ?
Nous sommes 25 équivalents temps plein à l’année, et nous avons deux types de renforts : les saisonniers longue durée, qui sont là pendant plusieurs mois, et ceux pendant juillet et août. Il y aura une reprise de l’activité des saisonniers à partir du 9 juin au niveau des espaces verts.

Qu’en est-il de la gestion de la plage ?
Le nettoyage a été suspendu puisque la plage était inaccessible pendant le confinement. Nous avons vu des pousses spontanées de certains végétaux et, très positivement, la dune en a profité pour se reconstruire.
Le moins qu’on puisse dire, c’est que la nature reprend très vite ses droits et ses aises, preuve d’ailleurs de toute la pression que les activités humaines exercent sur la faune et la flore.
Nous invitons tous les citoyens à faire attention, notamment aux nids d’oiseaux sur la plage.  

 
Imprimer