Publié le mardi 14 avril 2020 à 12h27

COVID19 : Culture & confinement : les solutions de la Ville

  • c19-culture-actusitepetit-8364

Évènements annulés, Médiathèque fermée : la vie se ralentit lors de ce confinement ou du moins nos habitudes changent. La Ville, les élus et les Montois s’adaptent et innovent. Rencontre avec Véronique Launay, 1ère Adjointe, en charge de la culture et de la jeunesse.

Comment la crise du COVID19 est-elle gérée par la Ville en matière d’enfance/jeunesse ?

La priorité, pour nous tous, est la santé.

Selon les mesures gouvernementales, l’accès aux différentes structures Frimousse, Bord-à-bord, Foyer de jeunes a été immédiatement fermé.

Par contre, un accueil a été mis en place pour les enfants du personnel soignant, dans des conditions sanitaires strictes.

Quid de la culture ?

Nous sommes confinés certes, mais la culture demeure un moyen d’ouverture et d’imagination inépuisable.

Tous les évènements culturels sont bien sûr annulés. Nous nous apprêtions à lancer la 30e édition des Kid’s Folies, par exemple.

Mais la Ville, les agents et les élus font preuve d’une remarquable adaptabilité et nous innovons chaque jour pour trouver des solutions alternatives.

Quels sont les nouveaux moyens utilisés ?

À l’ère du numérique, les solutions sont quotidiennes. E-book, applications sur smartphone, vidéos : la Ville communique beaucoup sur toutes ces nouvelles façons de se cultiver, d’éduquer ses enfants et de se divertir en famille.

Tous les jours, la page Facebook de la Médiathèque propose des activités et des bons plans. La distance n’empêche pas le dialogue et le partage. Des opérations sont organisées comme par exemple pour le 1er avril où les enfants étaient invités à envoyer leurs créations par mail ou par message.

Je remercie chaleureusement tous les agents qui continuent d’œuvrer, en télétravail, dans l’intérêt général.

Pour les associations, tous les évènements prévus durant le confinement sont aussi annulés, mais des initiatives voient le jour avec par exemple des concerts en live sur les réseaux sociaux. Nous relayons bien sûr l’information et nous tenons à la disposition des bénévoles et des associations pour les aider.

N’y-a-t-il pas le risque de laisser de côté une partie de la population ?

La fracture numérique est une réalité contre laquelle nous luttons depuis des années, notamment grâce aux médiateurs de la Médiathèque. Nous avons communiqué sur l’existence d’une structure de solidarité numérique (01 70 772 372) qui apporte du soutien dans les démarches ; et nous avons  souscrit à l’initiative « Voisins solidaires » car nous sommes convaincus que le numérique et le réel sont complémentaires.

En ces jours si particuliers, l’entraide, la solidarité et les valeurs essentielles sont plus que jamais primordiales.
 
 
Imprimer